Thérapie de l’enfant intérieur Repères et Bénéfices

 

La notion d’enfant intérieur est de plus en plus utilisée, mais que veut-elle dire exactement ?

Quels repères pour saisir quand son enfant intérieur s’exprime ? Quels bénéfices à une thérapie de l’enfant intérieur ?

Dans cet article vous trouverez des pistes de réponses, qui j’espère nourriront votre réflexion.

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires. 

 

Thérapie de l'enfant intérieur

Prendre rendez-vous : Psychothérapie – Thérapie ICV

 

Qu’est ce que c’est ?

La notion d’enfant intérieur représente l’enfant qui réside en chaque adulte.

 

 

Comment repérer qu’il s’exprime ?

Chaque émotion intense est en partie l’expression de l’enfant intérieur. (Cf : article sur les émotions)

Il arrive que les sensations émotionnelles ne soient plus perceptibles, et dans ce cas, il est est possible que ce soit le corps qui s’exprime, par des maux divers allant jusqu’à des maladies. En langage enfant, le mot maladie prend une autre sens : « j’ai du mal à dire ».

Lorsque les expériences désagréables se répètent (ruptures amoureuses pour les mêmes raisons, échecs professionnels, conflits à répétitions dans la famille, etc. ), c’est un indicateur que l’enfant n’a pas été entendu dans des situations probablement similaires.

Lorsque le mental s’agite, que le cerveau est en ébullition et que le sommeil ne se trouve plus, par exemple. C’est l’indicateur d’une grande peur et une profonde insécurité, que l’enfant tente de communiquer.

Ou alors dans la fuite dans l’action, agitation plutôt physique, etc.

Cette liste n’est pas exhaustive, n’hésitez pas à partager vos propres découvertes !

 

Prendre rendez-vous : Psychothérapie – Thérapie ICV

 

 

Comment l’expliquer ?

L’enfance est un lieu d’expériences très riches et très intenses.  Lors de ces nombreux apprentissages, l’enfant à des besoins, auxquels les parents répondent de leur mieux*.  Lors de certaines expériences, il est probable que les parents ne répondent pas de façon adéquate au besoin. Non par volonté, mais par absence de reconnaissance et compréhension de ce besoin.

 

 

Pourquoi ça arrive ?

Tout parent peut être amené à ne pas percevoir un besoin important pour l’enfant, et ce n’est pas grave en soi, il est impossible de tout percevoir à tout instant. L’être humain n’est pas omniscient.

Ce qui implique qu’une fois devenu adulte il reste des expériences non abouties (clôturées et digérées émotionnellement).

 

Famille qui joue

 

 

Quels bénéfices à cette thérapie ?

Une thérapie qui va recréer du contact avec l’enfant intérieur permet :

  • De clôturer l’expérience qui n’a pas eu de réponse adéquate. Car jusqu’à ce jour, cette expérience paraît encore présente pour le cerveau. Il le vit comme si le danger était encore présent, ce qui recréée des comportements non adaptés dans le présent de l’adulte.
  • D’apaiser la partie liée à l’enfance qui a besoin d’être entendue, reconnue, etc.
  • D’arrêter une lutte intérieure entre l’adulte qui raisonne et rationnalise, et l’émotion de l’enfant refoulée.
  • De permettre l’unité entre l’adulte et l’enfant. Cela a pour effet une mise en action en concert et permet de mettre toute l’énergie au service de ce qui sert à la fois l’adulte et l’enfant en soi.

Les effets visibles sur l’adulte sont (au fur et à mesure de la thérapie) :

Vis à vis de Soi :

  • une plus grande compréhension de soi,
  • une meilleure estime de soi,
  • la confiance en ses actions (une capacité de se mettre au travail sans douter de ses compétences, par exemple)
  • un plus grand respect de sa vulnérabilité, et de ses limites
  • un écoute intérieure plus approfondie et plus fine
  • moins de perfectionnisme

Vis à vis des autres :

  • une capacité d’être en lien avec les autres de façon plus fluide et apaisée
  • des relations familiales plus douces (moins de débordement émotionnel avec les enfants)
  • Moins de rapports de force (soumission/domination) dans les relations sociales et familiales
  • Une capacité plus grande à résoudre les conflits

Prendre rendez-vous : Psychothérapie – Thérapie ICV

 

 

Et en cas de maltraitance et ou de traumatisme ?

* Les parents, en temps ordinaire, répondent au mieux aux besoins de l’enfant, sauf lorsqu’ils sont en incapacité psychique d’y répondre. Cela peut-être lié à une période de vie (séparation de couple, deuil, tout changement de vie qui peut déstabiliser l’adulte dans sa sécurité intérieure), ou une maladie physique, chronique ou psychique (qui peuvent aussi être possiblement lié ou à un handicap du/des parents).

Parfois l’enfant a eu de nombreuses blessures liées à cet environnement familial hostile pour lui. Ce qui implique, en thérapie, une association de plusieurs méthodes (comme l’ICV par exemple, qui va prendre en compte les troubles de l’attachement et les traumatismes).

 

 

 

Pour aller plus loin :

Thérapie sur l’attachement et le traumatisme : Thérapie ICV

Les émotions : Gérer ses émotions

Prendre rendez-vous : Psychothérapie – Thérapie ICV

Soins psycho-énergétiques : Unité Amoureuse

 

Pin It on Pinterest

Share This